Articles, Blog

14 propositions pour la Loi pour une Economie Circulaire - Brune Poirson - Open Data, Pub Consignes de Tri, traçabilité des emballages...

Après ma pétition sur Tropicana (emballage carton vers plastique), je souhaitais aller un cran plus loin et voir comment nous pouvions améliorer la Loi relatif à la lutte contre le Gaspillage et à l’Economie Circulaire qui sera examinée par le Sénat le 24 septembre 2019 puis à l'Assemblée nationale par Brune Poirson, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

 

Un point majeur manque selon moi : l'utilisation du numérique et des médias comme levier. Cela permettrait de bien mieux informer les consommateurs sur l'impact environnemental des entreprises et de leurs produits, leur tri, la localisation des consignes...

 

D'où ma proposition d'ajouter dans la loi, 2 mesures additionnelles :

  • Donner accès via l'emballage du produit (QR Code, NFC, Code barre...) à une page web dédiée par produit aux informations environnementales et de recyclage du produit ainsi qu'à la localisation des points de collecte et consigne, accessible aussi via une API gratuite et ouverte (en " Open Data ") pour y accéder via Yuka ou d'autres applis,
  • Intégrer les consignes de tri dans les publicités de produits (comme "MangerBouger ")

Pour améliorer, il faut encore

  • savoir mesurer d'où une proposition de rendre traçable par un identifiant unique chaque emballage
  • responsabiliser les fabricants d'où sont issus les déchets.Il faut donc élargir leur responsabilité à la dépollution des sites y compris par des campagnes de nettoyage sur terre et en mer 

Enfin, de manière pragmatique, je propose de favoriser les consignes pour réemploi local versus les consignes pour recyclage (beaucoup plus consommatrices d'énergie)

 

Au total, ce sont 14 propositions sur le loi que j'ai intégrées directement dans le projet de loi (partie en bleu dans le document PDF du projet de loi modifié) et détaillées dans l'article suivant en gardant les 4 axes de la loi. Les autres propositions sont :

  • réutilisation des batteries de véhicules électriques pour un usage individuel,
  • favoriser la location,
  • interdiction des plastiques et matières non biodégradables pour les usages uniques, malus pour emballages à usage unique,
  • accès en open data à l'analyse de cycle de vie simplifiée et l'empreinte carbone des produits
  • information obligatoire sur la part de recyclé et si la matière est biodégradable,
  • +50% d'espace sur l'emballage concernant les consignes de tri,
  • appel à l'Open innovation sur les problématiques environnementales par les entreprises.

 Textes de référence 

Il y a certainement des oublis, des modifications et corrections à apporter alors n'hésitez pas à faire part de vos idées et à les partager pour que la loi pour une économie circulaire ait un impact démultiplié !

Lire la suite 0 commentaires

Comment 1 Md$ de Microsoft dans l'IA forte (AGI) d'OpenAI pourraient être gaspillés ou pire encore ... ?

Microsoft va financer pour près d'1 Md$ dans OpenAI (startup "non-profit" qui veut créer une IA forte (IA > Humain : AGI) qui en échange sera vendue avec la plateforme MS Azure. 

 

💣Cela montre les limites et contradictions du développement commercial d'une IA éthique et ouverte.

 

💵 OpenAI a dû créer une société commerciale "OpenAI LP" car sa structure "non-profit" actuelle ne lui permet pas d'être pérenne économiquement et donc ...

 

📕 La société s'appelle "OpenAI" mais elle a décidé de ne pas mettre en open-source 📖 son dernier modèle GPT2 qui permet de créer des textes automatiquement afin d'éviter le développement de Fake news... il faut savoir dans quel champ on se trouve Open ou Closed ?

 

🌟 OpenAI a des fondateurs et sponsors "stars" (dont Elon Musk, parti depuis, Reid Hoffman, LinkedIn co-founder, Peter Thiel, PayPal co-founder...), Ils ont débauché les meilleurs spécialistes en IA à prix d'or et devrait dépenser son milliard de dollars en 5 ans, 

🏝 sauf qu'à trop avoir d'argent, de talents, on a tendance à être plus "paresseux", "moins focalisé", moins incisif" (cf. les déboires passés de quelques équipes de foot composées de stars). 

 

🚣 Pour info, l'IA Pluribus a battu à plates coutures les meilleurs joueurs de poker et a nécessité 1000 fois moins de puissance de calcul que DeepMind qui a battu le meilleur jouer de Go.

 

🦄  Avoir un objectif aussi vague que construire une AGI qui soit bénéfique et sûre pour l'humanité est aussi crédible qu'une entreprise qui a pour objectif de rendre les gens heureux ... sans préciser comment !

 

💥 Transformer un moyen, l'IA en objectif est extrêmement dangereux, l'AGI ne doit pas être un objectif mais un moyen d'atteindre un objectif (avec un impact positif pour tous ;)

 

🌡️ Pour qu'un jour cela débouche sur quelque chose de concret, il vaut mieux adresser des problèmes réels comme le réchauffement climatique, les inégalités sociales ... avec l'IA, en ayant des objectifs mesurables, une feuille de route ...

 

⚠ Pour terminer, l'IA actuelle est comme un peigne, elle est extrêmement forte sur certaines verticales (scanning de mélanomes, détection de fraudes...) et horizontales (reconnaissance visuelle, vocale ...) mais a des trous immenses entre chaque dent. Nous élargissons les dents du peigne, mais il faudra au minimum 20 à 30 ans, avant que les dents du peigne ne se touchent et encore bien 20 ans de plus avant qu'on ne puisse plus mettre en défaut une IA (et donc que l'on ne voit plus d'interstices).

 

🚀 Pour que ce milliard de dollars ne soit pas investi pour rien, il est essentiel qu'Open AI se fixe des objectifs idéalement parmi les 17 fixés par les Nations Unies (éducation de qualité, eau propre et assainissement, énergie propre et d'un coût abordable...) et construise une IA (ANI, ASI, AGI peu importe) capable de les adresser plutôt qu'une AGI qui ferait le bien de l'Humanité. L'IA doit être au service de l'Humanité pas l'inverse !

 

Article pour aller plus loin de La Tribune 

 

 

Si vous souhaitez des debriefs, conférences, formations sur ces sujets (généraux et spécifiques à vos métiers), n'hésitez pas à me contacter.
Voici la liste complète des articles que j'ai écrits sur CES Las Vegas MWC, IA,IoT, Blockchain, Retail, Smart City, Véhicule autonome ...
Dimitri Carbonnelle - Contact
Conseil en Innovation, IoT, IA, Blockchain 

 

Speaker, Formation et accompagnement de projets innovants, de la recherche d'innovations à leur déploiement
0 commentaires

AI, artificial intelligence its limits, Blockchain, revolution or bubble,CES Las Vegas, trends and innovations

Here is an overview of a few articles, I wrote on major trends and innovations concerning the CES Las Vegas (Robots, Autonomous Vehicles, Roll-up Screen, Blockchain, IA ..), limits in artificial intelligence especially neural networks and potential uses of blockchain especially in B2G (business to government).

 

Livosphere has a role of architect from transforming ideas to constructing a viable and innovative solution and then implementing it widely.

 

In addition, I am regularly a speaker on innovation and new technologies (AI, blockchain, IOT - Internet of Things, Robotics ...at Viva Tech). Here are some videos. You can contact me directly through this link to have additional information.

Lire la suite

IA et créativité avec Aurélie Jean et Olivier Reynaud (IA: Libérer tâches, découverte, subsidiarité, biais)

Crédit : Institut Choiseul
Crédit : Institut Choiseul

Passionnant échanges et débat sur l'IA et la créativité à l'Institut Choiseul avec Aurélie Jean (Ph. D. Fondatrice d'In Silico Veritas) et Olivier Reynaud (Fondateur d'Aive qui permet grâce à l'IA de créer des montages pertinents et adaptés en durée et en format personnalisés automatiquement à partir de vidéos brutes) 

 

Tous deux ont une vision optimiste de l'IA que je partage (dès lors que nous sommes attentifs aux potentielles dérives). 

 

Elle a un double rôle : nous libérer des tâches ennuyeuses, fastidieuses et nous ouvrir à de nouvelles approches, idées. 

 

 

Lire la suite

Blockchain : Révolution ou Bulle ? Facebook Coin / Libra, Usages : Traçabilité, sécurité, partage de ressources, Startups, Principes: Bitcoin, Crypto-monnaies,

La blockchain révolutionnera-t-elle notre société ou sera-t-elle une technologie de niche ? Avant de répondre catégoriquement, la blockchain est encore jeune, avec tout juste 10 ans au compteur, la première chaîne de blocs ayant été conceptualisée par le mystérieux Satoshi Nakamoto en 2008. (English version on this link)  

 

A côté, l’IA est déjà une senior de 62 ans ! La blockchain doit mûrir sur le plan théorique et pratique pour que chacun se l’approprie et comprenne vraiment son intérêt par rapport aux solutions existantes comme pour l’IA et l’IoT.

 

Il y a une forte croissance du nombre de startups et d’entreprises notamment au CES Las Vegas qui l’utilisent dans leurs solutions - d’après leurs dires ! - même si ce n’est pas encore le raz-de-marée comme pour l’IA.

 

Les principaux use cases de la blockchain sont plus clairs que pour l’IA : la traçabilité, la sécurisation des données / l’authentification, l’échange et le partage de ressources ( ou actifs digitaux nommés crypto-actifs : crypto-monnaies et tokens) même si ce n’est pas si évident de comprendre ses mécanismes (cf. fin de l’article : Mining, Blockchain publique, de consortium, privée, Token, Smart Contracts...).

 

En gros, la blockchain (publique) est un registre, une base de données partagée, accessible à tous qui garde de manière immuable l’historique des transactions et des événements. Elle est quasiment infalsifiable et on peut ajouter des données mais on ne peut pas modifier des données passées, elle est cryptée et son intégrité est vérifiée de façon décentralisée par des mineurs (ou minteurs).

 

Un intérêt majeur de la blockchain est qu’il n’y a plus besoin de tiers de confiance ou d’organes centralisateurs pour partager des données. Cela explique notamment le développement de la blockchain dans le domaine alimentaire (ex : le fameux poulet de Carrefour) car outre le besoin de traçabilité, les éleveurs, les agriculteurs et les autres acteurs n’ont plus à craindre que les données transmises soient accaparées par un grand distributeur et qu’ils perdent la main dessus. Quand on creuse un peu, la réalité est un peu différente dès lors qu’on bascule sur des blockchain privées ou de consortium (c’est le cas du poulet de Carrefour fondé désormais sur la blockchain IBM FoodTrust !).

 

Je suis notamment intervenu à l’AGIRC ARRCO sur la blockchain pour présenter l’intérêt de la blockchain qui vous donnera aussi quelques idées sur son usage dans le domaine des retraites (cf. vidéo)

 

Si vous êtes intéressé par des conférences, formations (généraux et spécifiques à vos métiers) sur les innovations, IA, blockchain, IoT ..., n'hésitez pas à me contacter 

Lire la suite

Articles plus anciens sur l'IoT