CES Unveiled Paris avant CES Las Vegas 2017 - Startups FrenchTech, Objets connectés, IA, Reconnaissance vocale  ...

CES Unveiled Paris
CES Unveiled Paris -  5 tendances reconnaissance vocale , AI...

Le CES Unveiled est une manifestation qui est un préambule au CES Las Vegas et a lieu aussi à Prague et à New York.

 

Il a commencé par une présentation de Gary Shapiro puis Shawn DuBravac qui présente les tendances du CES qui sont au nombre de cinq :

  • la reconnaissance vocale, nouvelle interface Homme-Machine
  • la connexion et l'agrégation, traitement des données venant des objets se traduit physiquement (et plus seulement sur des écrans) 
  • la transformation du transport
  • l'intelligence artificielle s'intègre dans nos vies et entreprises 
  • la digitalisation de l'expérience client
CES Unveiled Paris -  Gary Shapiro

CES Unveiled Paris -  Palais Brogniart

Reconnaissance Vocale

CES Unveiled Paris -  reconnaissance vocale

D'ailleurs son utilisation s'étend à celui du Hub numérique de la maison avec Amazon Echo et Google Home ainsi que pour les robots qui vont se développer fortement.

La reconnaissance vocale a réalisé d'énormes progrès et sera la nouvelle interface homme machine remplaçant de nombreux écrans devenant superflus (au moins pour la saisie), notamment sur les Wearables.

CES Unveiled Paris -  Next computer interface

La connexion des objets et le traitement massif de leurs données 

Aujourd'hui, nous avons mis en place les connexions (accès Internet fixe et mobile, WiFi, Bluetooth...) et l'infrastructure (web, plateforme digitale) permettant d"avoir un large déploiement des objets connectés à l'image du déploiement de la machine à laver qui a nécessité une démocratisation et standardisation du réseau électrique et de la plomberie (et de la formation des plombiers).

 

CES Unveiled Paris -  Wearables

L'objet (hardware) et son logiciel, ses applications, sa plateforme (software) fusionnent et deviennent indissociables : "Software is eating Hardware, Hardware is eating Software".

 

Les objets en particulier les wearables fusionnent un nombre croissant de données sur nous et de l'extérieur  permettant une agrégation et un traitement massif de données qui ont un impact direct et concret sur notre environnement et vie au quotidien.

 

Au fur et à mesure, les objets deviennent autonomes et peuvent agir à notre place, ce qui a un impact énorme sur l'e-Commerce  Aujourd'hui 8% des ventes totales aux Etats-Unis, 7% en France sont réalisées en ligne, elles peuvent d'après plusieurs études monter à 15% sans nouveau canal de vente.

 

 

CES Unveiled Paris -  Smart Life
CES Unveiled Paris -  Big Data IA

En revanche, en intégrant les objets connectés comme canal de vente cela pourrait monter à 30 à 40%.

 

L'exemple typique est la machine à laver intégrant un bouton Achat qui commande votre lessive voire même qui le commande automatiquement en fonction de la réserve restante (pour info, au CES on voyait des machines avec des réservoirs des capacités de 5 à 10 litres) (cf. article détaillé sur Amazon Dash Button) .

 

 


La Transformation des transports

Le CES devient le salon de la nouvelle voiture car elle réunit tous les acteurs de la chaîne de valeur : SIlicon, Middleware, hardware, fournisseurs de services, OEMs ... avec les technologies d'assistance à la conduite et les voitures autonomes


L'intelligence artificielle s'intègre dans nos vies et entreprises

L'intelligence artificielle devient "pervasive", ubiquitaire dans tous les objets. On verra des assistants intégrés dans un grand nombre d'appareils au CES avec qui nous chatterons (grâce aux chatbots qui s'intégreront directement dans les produits).

 

Pour avoir une vision de ce que pourrait être notre vie avec des agents intelligents, j'ai écrit un article prospectiviste il y a quelques années ... à ce sujet : Jamais sans mon iLad - intelligent Life Advisor ! 

 

Il y a quelques impacts sociaux majeurs comme le risque de normalisation de notre société et de réduction de créativité car nous serions assistés et on se rendrait compte que les décisions de nos agents intelligents seraient meilleures que les nôtres.  J'ai écrit aussi un article sur les risques et les solutions pour intégrer l'IA dans nos objets connectés via des chatbots (ex: imaginer les dérives du chatbot Tay de Microsoft sur la poupée Barbie récemment hackée ...).

 

La digitalisation de l'expérience client via la réalité augmentée, virtuelle

L'expérience client va devenir de plus en plus immersive en intégrant la réalité mixte qui combine réalité  augmentée (ce sont des images qui se superposent sur des images réelles filmées par caméras ou en vision directe comme pour les lunettes HoloLens de Microsoft.) et réalité virtuelle (environnement virtuel recréé complètement avec des casques comme HTC Vive, Oculus ou en utilisant votre smartphone et un casque type Homido...).

 

La réalité virtuelle et la réalité augmentée vont profondément transformer l'expérience client dans des domaines comme la vente de voyages, l'hôtellerie, la vente et location immobilière, l'achat de mobilier et décoration, mais aussi pour des marques de luxe ou ayant des identités fortes qui veulent immerger leurs clients dans l'univers de leur marque.

Quelque éléments sur le CES 2017 et la présence française

Last but not least ... en plus de grands stands attendus pour Docapost et Engie notamment déjà là l'année dernière ainsi que d'autres comme Legrand, les grands groupes français sont mis en avant lors d'une Keynote pour Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan et ...Mitsubishi et d'une "supersession" avec Stéphane Richard, PDG d'Orange

Je vous laisse lire les quelques éléments chiffrés dans la présentation. Quelques éléments remarquables sur le CES 2016 :

  • 30% des visiteurs sont étrangers dont 1% de français (5ème pays non US après Chine 2,7%, Corée du Sud, Canada et Japon !)
  • 5,4% des entreprises exposantes sont françaises (2 000) après USA et Chine (27%), 
  • 28 % des startups à Eureka Park sont françaises ( 142) après Etats-Unis ! 

Cela montre un dynamisme énorme des startups (qui se poursuit avec 202 inscrites pour Eurêka Park pour le CES 2017 )  mais aussi montre que les entreprises françaises hors startups dépassent en exposants largement les autres pays européens (France : 5,4% et Allemagne: 1% et UK,:1%). Nous sommes le 3ème pays après les Etats-Unis et la Chine !

 

Quelques photos des entreprises et startups innovantes françaises et nominées aux CES Innovation Awards : Hydrao et 3DRudder étaient déjà présentes au CES 2016, mais CT Band est un nouveau venu avec son bracelet connecté.


Session Questions & Réponses : Rendre invisible la technologie

Lors de la session de Questions / Réponses, j'ai posé la question suivante,
  • nous assistons à une fusion des différentes technologies (IoT, IA, impression 3D, Réalité augmentée...) au sein d'un même objet (ex : un objet modulaire avec des éléments imprimés en 3D connecté et utilisant l'IA pour personnaliser ses services...) 
  • or, au CES, on mett en exergue l'ensemble de ces technologies,
  • est-ce qu'ils voyaient émerger une tendance inverse pour rendre les technologies au contraire invisibles et que le consommateur ne voit plus les technologies dans n'importe quel objet "intelligent", connecté mais qu'il voit l'usage et les services apportés.

 

Gary Shapiro a répondu qu'effectivement, les utilisateurs se souciaient peu de la technologie et que les objets ont vocation à mettre en avant leurs vrais services et usagse pour le client. Les technologies n'étant qu'au service de ces services !
 
De manière plus générale, une tendance qui devrait s'affirmer en 2017 est la disparition apparente de la technologie au profit d'une interface naturelle (voix, geste...) qui ne nécessite plus d'écran spécifique d'un smartphone. L'objet connecté coupe son cordon ombilical avec le smartphone ...

Les startups de la FrenchTech au CES Unveiled

CES Unveiled Paris -  Lunii boîte à histoire pour enfants

Sur Eurêka Park, les startups peuvent venir deux années de suite, ici, je n'aborderai pas donc les startups déjà vues au CES 2016 comme 10-Vins, 3DRudder, InMotion, Bell & Wyson, Ubiant, Bixi, Digitsole, Seven Hugs... que vous pouvez retrouver dans l'article sur le CES 2016, mais je fais un retour sur les nouvelles startups et produits.

 

Tout d'abord, après le buzz des objets connectés, je vais vous parler de la vague des objets non connectés !

 

Eh oui, c'est comme les produits alimentaires sans OGM, sans gluten, sans huile de palme ... ce sont des produits sans ondes. 

 

Pour être honnête, je trouve cela très sain (je me tire une balle dans le pied car je suis en expert en objets connectés mais l'honnêteté paie ... un jour !).

 

On avait tendance à tout connecter : boîte à oeufs, biberon, fourchette, glacière et barrette de cheveux ... et on avait oublié une personne  le client et ses besoins.

 

D'une part, il est inutile de connecter des produits si la valeur apportée pour le client est faible par rapport à un produit non connecté (ou connecté via USB), d'autre part, la connectivité peut même être un frein à l'achat (peur parfois irraisonné pour des fréquences sub-giga hertz par exemple).

 

C'est l'exemple de Lunii (60€ qui d'après ce que je sais fait un carton) qui propose une boîte à histoires pour enfants et permet aux enfants de "créer" leur histoire ou pour être précis de choisir leur histoire sur base de 4 critères : le personnage, garçon ou fille, le lieu (4 possibles, océan, château...), 3 objets secondaires et deux objets ( soit au total 48 histoires =2*4*3*2 ;) )

 

Ils utilisent même la non-connectivité comme argument de vente "Sans ondes" en grand sur leur packaging ! Ils répondent ainsi à la crainte potentielle d'impact des ondes sur les enfants. Même mieux, ils ont créé un business modèle récurrent pour un produit non connecté (connecté par prise USB en fait...) avec la possibilité de racheter un pack de 18 histoires pour 9 € .. C'est très fort !

 

L'intérêt de créer un produit non connecté est multiple : vous ne risquez pas de vous faire hacker vos produits, les batteries durent plus longtemps, la conception est beaucoup plus simple, le coût de fabrication est bien plus faible, vous n'avez pas de coûts récurrents pour stocker vos données et mettre à jour votre appli, le SAV est nien moins sollicité et enfin les marges sont nettement plus élevées.

 

Le marché des objets non connectés est en pleine explosion !!!!  

CES Unveiled Paris -  Holî

Holî a lui aussi créé son premier objet non connecté !

 

C'est un galet (très agréable au toucher ! ) qui projette plusieurs lumières au plafond qui vous donne le rythme d'inspiration, expiration ... et vous fait tomber dans les bras de Morphée ou de la personne à vos côtés ;)

 

Il fait penser à Dodow qui a été pionnier en France dans ce domaine mais Holî l'intègre dans une gamme complète  de l'endormissement au réveil (avec son réveil Bonjour). 

Au départ, Holî s'était spécialisé autour des objets connectés dans la lumière, son pivot vers le monde du sommeil a beaucoup de sens avec une cohérence dans ses produits et le design de ses produits. 

 

Cela manque, selon moi, à une entreprise comme Withings qui a beaucoup étendu sa gamme de produits (balance, montre, caméra, traqueur, baby-phone, thermomètre ...) mais a perdu en cohérence et en sens pour le consommateur (périmètre très large autour du bien-être et de la santé) 

 


Rool'in, roue motrice connectée

Rool'in a présenté sa roue motrice (environ 600€) pour vélo pour transformer un velo en VAE (vélo à assistance électrique) et qui au CES sera aussi équipé de cellules photovoltaïques pour alimenter la batterie (1 journée à l'extérieur pour 10 km d'assistance).

 

Petit détail amusant, il y a une réglementation particulière pour le VAE pour le distinguer d'un cyclomoteur.  La mise en route du moteur est conditionnée uniquement par le pédalage et doit se couper dès que l'on arrête de pédaler. Il faut donc obligatoirement un capteur de pédalage (d'autre part, l'assistance doit se couper à 25 km/h, la puissance nominale du moteur doit être de 250 watts maximum)


 

Un capteur qui sert uniquement à contrôler me semble être un surcoût inutile car cela n'apporte rien à l'utilisateur sauf s'assurer qu'il respecte la réglementation VAE. La loi étant la loi, imposant cela aussi pour de très bonnes raisons (nécessité d'une plaque d'immatriculation, port d'un casque obligatoire, assurance obligatoire, brevet de sécurité routière.).

 

Une autre approche intéressante serait que Rool'in se rapproche d'entreprises comme Connected Cycle qui font des pédales connectées (avec anti-vol, géolocalisation que ne fait pas encore Rool'in) pour  que ce capteur s'intègre dans un élément ayant de la valeur pour l'utilisateur.

 

My Jomo, badge connecté

CES Unveiled Paris -  My Jomo Badge connecté

Autre innovation intéressante, My Jomo qui présente un badge connecté. La cible est principalement événementielle où un badge en plastique coûterait en coût unitaire tout compris 10€ (avec le logiciel, gestion des badges en plus de la fabrication et des appareils pour les réaliser sur place, cela me semble un peu cher néanmoins). Ils louent leur badge connecté pour 19,99€ par jour pour deux jours mais descendent à 2€ sur de plus longues périodes. Il se porte avec un aimant derrière le vêtement.

 

Comme la cible est l'événementiel, cela ne me choque pas (pour les hôtes et hôtesses en particulier) et cela permet de réduire la fabrication inutile de badges, néanmoins vu le prix, ce n'est pas destiné aux visiteurs de salons car le prix unitaire du badge plastique ou papier devrait être nettement inférieur à 10€ ! L'intérêt est d'animer le badge (100 images stockées) et de faire tourner des GIF.

 

Potentiellement, ils pourraient le vendre (300€ a priori) ce qui me semble exorbitant sauf si c'est à des intermédiaires qui le louent.

Seven Hugs, CT Band, MyOeno, Leka

Autre startup : Leka qui réalise un robot pour les enfants autistes était déjà présente au CES 2016.

CES Unveiled Paris -  Leka Roboto pour les enfants autistes

Seven Hugs présentait ses produits et est commandable avec Amazon Echo. 

 

CT Band a lui montré son bracelet connecté qui permet de garder son cadran de montre (si ce n'est pas une Swatch ou une montre qui empêche le remplacement de bracelets ou qui a des bracelets spécifiques).

 

L'accroche au bout du bracelet permet d'alimenter la batterie avec la deuxième partie (en revanche il faut un adaptateur pour alimenter le bracelet). 

MyOeno aussi présentait son capteur de caractéristiques du vin (puissance, vivacité et tanins). La prise de mesure s'effectue sans prélèvement et sans interaction chimique pour ne pas altérer le vin..

 

La solution vise les particuliers mais me paraît plutôt destinée aux sommeliers car s'il est possible d'avoir une mesure précise de certains éléments de goût, les informations sur le vin peuvent être obtenues directement à partir de l'étiquette de vin et de sites Internet d'oenologie sans avoir à acheter MyOeno.


Sowee présentait une très belle télécommande avec des icônes, néanmoins elle est connectée en X3D (protocole propriétaire de Delta Dore). Le protocole propriétaire à moins de s'appeler Google ou Apple, ce n'est plus trop la mode ... [Modification] Je suis un féru partisan de l'interopérabilité, néanmoins comme le faisait justement remarquer Loïc, les résultats de Delta Dore (près de 50 000 boxes vendus en 2016, et anticipe une forte progression en 2017) montre que l'interopérabilité n'est pas la première préoccupation des clients, et que les deux voies peuvent coexister. D'autre part, Delta Dore a développé des partenariats qui vont dans le sens de plus d'interopérabilité entre partenaires déjà.

 

Wair, projet que j'avais découvert à Futur en Seine, est devenu réalité car il permet de mesurer la pollution atmosphérique et la filtre via son foulard. Je vois surtout son potentiel en Chine ...

 

Enfin Ondilo présentait son capteur Ico pour piscine et alerte si l'analyse de l'eau est mauvaise et donne des conseils sur son traitement.


Grands groupes et Parrot et Bewell / Visiomed

Un certain nombre de grands groupes étaient aussi présents tels qu'Air Liquide avec son iLab qui présentait une solution combinant reconnaissance d'image et  réalité augmentée pour faire des relevés de compteur de gaz.

 

Engie était aussi là avec sa  OpenInnov ainsi que Legrand qui présentait des produits sous Eliot (protocole Legrand). Enfin Confluens, qui est une couche permettant à des protocoles propriétaires de communiquer entre eux et qui réunit notamment CDVI, Delta Dore, Hager, Legrand, Schneider Electric et Somfy. C'est une STAC qui s'intègre soit dans une gateway voire potentiellement un capteur (s'il  asufft de mémoire et de processeur). 

 

Enfin Parrot et Bewell (Visiomed) étaient aussi présents mais ni Withings ou Netatmo.


C'en est fini poir les CES Unveiled Paris qui augure de bonnes surprise pour les CES 2017. Comme dit Gary Shapiro, Expect the unexpected.

 

Dimitri Carbonnelle - Livosphere - Agence Conseil en Open innovation (objets connectés, IA, startups...)

Écrire commentaire

Commentaires : 0