Les CES Innovation Awards 2015 dessinent le futur des objets connectés 

Les CES Awards Winners récompensent les meilleures innovations présentes au CES. 

 

Quatre tendances se dégagent des Awards 2015 

1. Diffusion massive des objets connectés et capteurs dans tous les appareils et objets  :

  • l’intégration de capteurs et de nouvelles  fonctions à des appareils usuels mono-fonctions
  • l’émergence d’objets non électroniques qui deviennent connectés
  • l’arrivée de grandes marques en dehors de l’électronique dans l’IoT

2. Facilité accrue pour passer du monde réel au monde numérique et vice versa ( caméra, scanner 3D, impression 3D, visualisation de données numériques …)

3. Percée accrue d’accessoires de smartphones lié à la santé (prévention et suivi)

4. Evolutions mais pas de révolutions sur les technos sous-jacentes et l’interopérabilité

  • De nouvelles technologies sous-jacentes en termes d’interfaces, énergie
  • Développement de passerelles multi-protocoles / technologies

Sur les 20 Best Innovation Awards, 6 sont des objets connectés (ballon de foot, cadenas, ventilateur, glucomètre, caméra, ampoule) plus une application combinant deux objets connectés (ballon de basket connecté et Google Glass), 6 sont des appareils restituant le son (hauts-parleurs, écouteurs, casque…), 3 sont des accessoires (souris, imprimante, chargeur sans fil), 3 ont des écrans (un smartphone, une tablette, un appareil photo) et enfin  le dernier est un scanner 3D.

 

Indépendamment de l’IoT, l’univers du son prend une prédominance majeur sur ces Innovations Awards alors que les écrans ( TV, tablettes et smartphones) sont peu présents

en terme d’innovation cette année.

Commençons par les Awards décernés aux entreprises françaises.  Cinq entreprises sont primées, Lima avec son boitier multimédia, Cityzen Sciences avec son T-Shirt connecté,  Withings avec sa montre activité et sa caméra Home, Giroptic avec sa caméra 3D et enfin Voxtok Audio Capsule pour son boîtier hi-fi.

 

C’est moins que l’année dernière (10), on ne retrouve ni Parrot ni Netamo, ni Sen.Se mais de nouvelles entreprises donc certaines présentes au CES l’année dernière (Cityzen Sciences et Giroptic). Withings est recompensée pour la 5ème année consécutive .

 

Plusieurs explications sont possibles : soit les entreprises gagnantes les années précédentes  ont décidées de faire une pause pour se concentrer sur leurs produits actuels, soit elles veulent dévoiler leurs produits au CES et pas avant. La deuxième option semble la bonne car beaucoup d'entreprises françaises dévoileront leurs produits primés au CES Unveild le 4 janvier (preview destiné à la presse). Inversement, cela montre aussi qu’il y a un écosystème autour des produits high tech et objets connectés qui n’est pas réduit à 3,4 entreprises en France et que de nouvelles entreprises sont capables de prendre la relève.

 

En revanche, à ce stade, il n’y a pas de français parmi les 20 Best Innovation Awards.

Les quatre tendances :

 

1.      La diffusion des objets connectés et capteurs dans tous les équipements :

  • l’intégration de capteurs et de nouvelles  fonctions à des appareils usuels mono-fonctions

Au départ, mono-fonctions les produits électroniques s’enrichissent d’une multitude de fonctionnalités dues à la baisse drastique des prix des capteurs. Ils étendent leur domaine d’usage associant caméra et données environnementales (CO, température, luminosité …) ou  musique et données physiologiques  et même des capteurs multi-fonctions.

 

Snap, par exemple est une lampe LED avec une caméra ayant des capacités de reconnaissance et sonores (caméra 720p, microphone et haut-parleur avec reconnaissance faciale et d’activité) , Home de Withings embarque des capteurs COV de température, humidité comme la KODAK Baby Monitor CFH-BA10 destiné à la surveillance des bébés.

 

Les écouteurs audio intègrent des capteurs de mouvement, cardiaques… (The Dash, BIOSPORT, Sport Pulse Wireless) en lus de leur fonction audios.

 

Fibaro avec Motion sensor proche dans le principe au Motion Cookie de Mother intègre aussi des multi-capteurs détectant la luminosité, la température, le mouvement et vibrations avec un écran multi-colore et fonctionne en Z-Wave (et donc éncessitant une passerelle Z-Wave) .

  • l’émergence d’objets non électroniques qui deviennent connectés

La forte réduction des coûts des capteurs incitent aussi des fabricants à en intégrer dans leurs produits non électroniques des plus variés.

 

Tous les objets du quotidien sont touchés :

  • la securité des biens
    • le cadenas (Noke et eGeeTouch pour les bagages) et la serrure (August Smart Lock qui a son équivalent français Okidokeys)
  • les animaux
    • le distributeur intelligent de croquettes et le collier pour chien (SmartFeeder et Motorola MultiCollar pour ne pas le perdre, proche de la version de Ma Ptite Balise pour animaux),
  • le vélo
    • la pédale, la selle de vélo et le blouson de cycliste (Pioneer Advanced Dual-Leg Power Meter pour mesurer la puissance de pédalage et Selle 6, pour alerter en cas de danger et Visijax Cycle Jacket qui signale par des LEDs, les changements de direction aux autres véhicules)
  • la musique
    • les instruments de musiques et accessoires (Jamstik : instrument avec des cordes de guitare, baguettes de tambour : Smart Drum Sticks pour apprendre à jouer )
  • les vêtements, chaussures et sacs
    • les chaussettes et semelles (pour les sportifs, Sensoria Fitness Socks, pour mesurer sa technique de course et Footlogger),
    • le sac à dossier rechargeable (AMPL SmartBackpack)
  • les appareils et mobilier dans la maison
    • le ventilateur  (Z-Air qui purifie l’air et éclaire, Haiku with SenseME qui se coordonne avec votre Nest),
    • la prise électrique (Brio qui évite les décharges électriques et détecte le CO, fumée et inondations)
    • le miroir réalisant de l’analyse de visage et de peau (Smart Beauty Mirror), ,, le machine à brasser la bière (Zymatic)
    • le matelas ( ReST Mattress s’adaptant sur base de capteurs de pression et la table (iNPOfi pour recharger son smartphone et tablette sans fil), le berceau (IntelliCradle qui mesure notamment la température),
  • Les grandes marques investissent petit à petit dans le domaine des objets augmentés ou connectés

Les grandes marques (hors produits électroniques) développent des produits intégrant des capteurs et la connectivité (comme l’avait fait Babolat Play avec sa raquette de tennis).  


Adidas Smart Ball détecte la vitesse, la trajectoire et le point d’impact du ballon, la perceuse Black & Decker (20V MAX Drill with AutoSense™ Technology) intègre un capteur de pression pour arrêter le forage en fonction de la surface mais elle n’est pas encore connecté. Le fabricant de montres Guess s’est associé avec Martian pour créer une montre connectée avec une commande vocale et Pepsi veut transformer l’expérience d’achat avec son distributeur connecté et la possibilité de créer soi-même son soda.

2.  Facilité accrue pour passer du monde réel au monde numérique et vice versa

 

Les deux problématiques sont d’une part de capturer toutes les caractéristiques d’un objet (Fuel 3D) ou d’une scène dans le champ du visible (Giroptic 360cam, IC720 (2*360°)) ou invisible (Seek thermal camera ) et d’autre part de le restituer physiquement et facilement en 2D (ZUtA Pocket Printer) , 3D, virtuellement (VR Road Cycle et 94Fifty® Smart Sensor Basketball Glassware), par le toucher (SurfaceSensation) ou  visuellement (Samsung Chef Collection with Virtual Flame Technology) voire même de combiner les deux (Polaroid Socialmatic).

 

 

La capture d’images et de scènes 3D est mis en exergue par la 360cam de Giroptic (vidéo 360° en HD ) et la IC720 720-degree Video Monitoring Camera qui avec une plus faible résolution en 720° (360¨ horizontale & 360° verticale) qui pourront être restituées via des casques immersifs (Oculus Rift, lauréat l‘année dernière) ou d’autres systèmes immersifs comme VR Road Cycle (pour les cyclistes).

 

La Seek thermal camera démocratise la visualisation d’infra-rouges, utiles pour détecter les ponts thermiques et les êtres vivants.

 

L’impression 3D avait été une tendance très forte du CES amorcée l’année dernière, cette année, les imprimantes 3D ne sont pas présentes dans les Innovations Awards, à la différence de l’acquisition de la 3D avec le Fuel 3D (scanner 3D portable).

 

Plus simplement, l‘impression 2D apporte aussi des innovations avec ZUtA Pocket Printer qui change le paradigme de l’impression. Ce n’est pas la feuille qui se déplace mais le robot imprimeur qui se déplace sur tout matériel et s’affranchit ainsi de la taille des documents à imprimer et peut beaucoup plus facilement être transporté. Certainement dans quelques années, nous verrons aussi des robots imprimeurs en 3D pour reproduire des objets de toutes tailles.

 

 

The Polaroid Socialmatic combine les deux, capture et restitution (même si rappelle le vieux Polaroid !).

Dernière innovation qui va faire de plus en plus son chemin est la représentation de de données numériques sur des objets physiques. La Samsung Chef Collection Slide-In Induction Range with Virtual Flame Technology représente par des LEDs la chaleur de la poêle invisible à l’œil et SurfaceSensation™ tactile feedback restitue des sensations tactiles grâce aux ondes acoustiques (interface haptique).

 

Enfin, avec le 94Fifty® Smart Sensor Basketball Glassware, les objets connectés s’associent l’un pour capter les données (ballon de basketball, 94Fifty®) et l’autre pour visualiser ses statistiques de lancer en temps réel (Google Glass).

 

3. Percée accrue d’accessoires de smartphones lié à la santé (prévention et suivi)

 

Au-delà du bien-être, la santé poursuit sa percée dans les objets connectés pour suivre des paramètres médicaux de patients ou des facteurs de risque et même réduire leur handicap ou leur survenance.

 

Bien sûr, cela commence par les glucomètres connectés destinés aux diabètes (iHealth Align) ou des traqueurs pour mesurer l’insuline et le taux de glucose dans le sang (Bee Smart Diabetes Tracker) qui se connectent directement à votre smartphone, mais aussi par des appareils à portée médicale. l’électrocardiographe connecté de QardioCore qui mesure tous les paramètres cardiaques, le niveau d’activité, la température corporelle, le niveau de stress, des patches connectés pour mesurer simplement son rythme cardiaque (AmpStrip ) ou contrôler son asthme (ADAMM (Automated Device for Asthma Monitoring and Management) et même des casques pour mesurer la force des chocs et commotions pour les sports de combat (Linx IAS™)

Des capteurs dorsaux (Valedo) réduisant le mal de dos font leur apparition pour vous guider à réaliser correctement des exercices ou des appareils auditifs connectés au smartphone (ReSound ENZO)

 

Plus inattendu mais prometteur l’analyse d’haleine de Breeze aujourd’hui concentrée sur le taux d’alcoolémie, pourrait révéler beaucoup d’autres informations sur sa santé grâce à des capteurs chimiques et une analyse  fondée sur du « Big Data ».

4. Evolutions mais pas de révolutions sur les technos sous-jacentes et l’interopérabilité


  • De nouvelles technologies sous-jacentes pour l’authentification, l’usage de la voix, la recharge de batteries, le prototypage de Wearables et la transmission de données

Il n’y a pas de révolutions dans ce domaine mais plus des améliorations de produits qui s’intègrent de mieux en mieux avec d’autres.

Quelques exemples :

myris simplifie l’authentification de l’utilisateur par son iris (via port USB), Dragon Drive Mobile simplifie la conduite par la voix en s’intégrant complètement  avec le tableau de bord de la voiture.

 

Qualcomm® WiPower facilite le rechargement sans fil des batteries via radio-fréquences, Wattup va plus loin en permettant de le recharger même en manipuler son produit (par exemple téléphoner et recharger sans fil).

Freescale faciite lui le prototypage de Wearables avec la Wearable Reference Platform (WaRP) du hardware au software. nRF51822 Bluetooth Smart/2.4GHz proprietary System-on-Chip de Nordic Semiconductor's facilite l’intégration de Bluetooth dans les Wearables et les objets connectés.

 

goTenna crée des réseaux Mesh utiles quand il n’y a ni couverture GPRS/3G ou WiFi ( à condition d’avoir beaucoup de goTenna aux alentours !

  • Développement de passerelles multi-protocoles / technologies

 

Pas de révolution non plus ici, les quelques produits primés sont ZyXEL FMG3586 ou C5i de Mimosa créent un hotspot de la maison pour connecter les différents équipements de la maison et WigWag gèrent les différents protocoles dans la maison.

Dimitri Carbonnelle - Livosphere ( Conseil en Internet des Objets)

Écrire commentaire

Commentaires : 0