Compte-Rendu Meetup IOT Lyon / Objets connectés - Holî (Lampe Connectée) et Bealder (iBeacon)

Meetup IOT Lyon Livosphere Stuffi.fr

Le premier Meetup IOT Lyon / objets connectés s'est achevé il y a quelques jours à Rives Numériques, mardi 27 mai. Après une introduction de Stuffi.fr (site web dédié aux objets connectés) et de Livosphere (conseil expert en objets connectés), Grégoire Gérard et Jérôme Schonfeld de Holî puis Benjamin Durand de Bealder ont expliqué les origines de leur startup et donné leur retour d'expérience en matière de conception, lancement et utilisation d'objets connectés.

 

L'introduction de Livosphere a visé à montrer que derrière l'illusion de facilité de créer un objet connecté, il y a toute une partie immergée souvent négligée mais indispensable pour commercialiser massivement un produit et passer du mode artisanal au mode industriel : concevoir un produit utilisé régulièrement et fiable, avoir un modèle économique pérenne, vendre en volume par les circuits de distribution,  utiliser une infrastructureet des transmissions robustes

 

Holî, les origines Meetup IOT Lyon

Grégoire Gérard et Jérôme Schonfeld, fondateurs ont présenté la genèse de Holî et nous livre l'expérience qu'ils en ont acquise :

 

La vraie révolution est d'avoir des retours en directs des clients et modifier tous les produits en conséquence

Pour Holî, la première révolution apportée par les objets connectés est leur capacité à recueillir les usages des clients en temps réel et de pouvoir modifier le produit en direct.

 

Par exemple, la lampe Holî a intégré une fonction réveil au départ accessoire, au final cette fonction était très utilisée et donc Hôli l'a enrichie de nombreuses fonctionnalités pour répondre aux besoins des utilisateurs. Il a mis à jour toutes les lampes Holî pour qu'elles puissent toutes en bénéficier.

 

Cela est impossible avec une lampe classique non connectée car il faut faire un focus group, une étude quali pour connaître les besoins des clients, faire évoluer le produit, la chaîne de production, distribuer les nouveaux produits en magasin ... et n'en faire bénéficier que les nouveaux acheteurs, longtemps après que le besoin soit exprimé. 

Design Produits, Prototypage d'objets connectés, Business Model, Expérience client, Infrastructure

Les origines

 

Holî a été imaginé début 2012, Grégoire et Jérôme ont beaucoup benchmarké, regardé ce qui se passait avant de se lancer de choisir la lampe. Il y a plusieurs raisons qui les y ont mené. Tout d'abord, les lampes sont omniprésentes, nous les utilisons tous les jours et en plus d'éclairer elles jouent d'autres rôles comme créer une ambiance dans une pièce, alerter, rassurer, transmettre de l'information.

 

Ensuite, la région lyonnaise a un écosystème et un réseau d'entreprises très développé dans le domaine de l'éclairage (Cluster Lumière) et est connu par le Grand Public par la Fête des Lumières. Il y a une vraie volonté de Grégoire et Jérôme de rester à Lyon, c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles ils souhaitaient intervenir au Meetup IOT Lyon pour developper cet éco-système.

Facile de créer, très difficile d'industrialiser et vendre en quantité

 

Aujourd'hui, il est devenu très facile de prototyper un objet connecté, un peu d'Arduino, de Linux embarqué avec de l'Android adapté, des lignes de code, un Rasperry PI à côté de la machine à café et une coque en impression 3D suffiront.

 

De nombreuses briques sont nécessaires pour réaliser un objet connecté industrialisable, en maîriser une est assez simple, les maîtriser toutes et les combiner toutes ensemble pour réaliser un produit final est une autre paire de manche.

 

Typiquement, Holî n'a pas trouvé de profils capables d'associer de l'interface mobile ou web avec du hardware (aujourd'hui ils ne sont toujours pas très nombreux ), il a fallu que certains développeurs l'apprennent sur le tas pour développer le produit.

Distribution en Apple Store

 

Holî a pris le parti dès le début d'être distribué dans les Apple Store. En 2012, très peu de personnes parlaient des objets connectés, c'était encore l'époque où l'on pouvait croiser Eric Carreel parcourant les allées du CES avec son tensiomètre connecté au bras pour le montrer aux industriels et investisseurs.

 

Il y a eu beaucoup d'échanges avec Apple pour faire évoluer leur produit, ils en ont tenu compte tout le long de sa conception. Un jour, ils ont reçu un mail très bref d'Apple, leur disant qu'ils étaient prêts à les distribuer.

 

C'était à la fois un moment extraordinaire mais aussi un moment de vérité car c'est à partir de là que le travail commençait véritablement. Il fallait produire en quantité un objet connecté, fiable, au design irréprochable, facile à utiliser, répondant à toutes les exigences d'Apple. A partir d'avril 2013, Holî a été commercialisé en Apple Store en exclusivité. Il est une chose de créer un prototype, il en est une autre de pouvoir être distribuer dans tous les Apple Store en Europe.  

Yves Béhar, designer, Chief Creative Officer de Jawbone

Design Vs Développeur

 

L'intégration du design dès le départ a été un facteur de réussite de Holî car le designer a une vue globale sur la totalité de l'expérience utilisateur de l'objet lui-même à l'application. Le développeur a tendance à coder en imaginant quantité de nouvelles fonctionnalités sans nécessairement savoir si c'est utile, si cela s'intègre bien parmi les autres fonctionnalités de l'objet connecté. Le design n'est pas seulement celui de l'objet mais aussi de l'UI (User Interface), de l'UX (User Experience) comme le montre l'arrivée d'Yves Béhar au sein de Jawbone comme Chief Creative Officer.

Objet connecté et Smartphone

 

Avant de se lancer dans un objet connecté, il faut s'assurer que la fonction ne sera pas absorbée par le smartphone dans les prochaines années comme cela a été le cas pour la photo, le MP3, GPS. A l'exception de la lampe torche, la lampe sera difficilement absorbée par le smartphone.

Se lancer dans les objets connectés

 

Beaucoup de places sont prises aujourd'hui dans le domaine des objets connectés et le marché va devenir très difficile à entrer pour des nouveaux arrivants dès cette année.

D'ailleurs, auparavant, c'était un peu le Far West dans les objets connectés, tout le monde pouvait planter son drapeau et il n'y a avait que des terres vierges autour. Aujourd'hui, comme Grégoire en discutait avec un autre fondateur réalisant des objets connectés, les acteurs en place commencent à empiéter sur le terrain des autres ( ex : la lampe associée à Aura de Withings et Holî ,  le capteur de CO2 de la balance Withings et la station météo de Netatmo).

Investissement  

 

Pour commercialiser largement aujourd'hui un objet connecté, l'investissement financier est élevé et peut facilement dépasser le million d'euros.

Bealder, iBeacon

Bealder, iBeacon - Objets connectés pour magasins afin de géolocaliser et promouvoir

 

Bealder présenté par Benjamin Durand est nettement plus jeune (décembre 2013) et suit l'introduction de l'iBeacon par Apple en septembre 2013. Cette technologie fondée sur le Bluetooth Low Energy et disponible sur tous les smartphones ayant iOS7 ou Android 4.3 (Jelly Bean) et après (Liste  iPhone 4S, Samsung Galaxy S3,LG G2, Sony Xperia ...) et sur la plupart des objets connectés (Flower Power, Pulse, Fitbit...)

L'iBeacon répond à une double problématique

 

  • adopter des technologies web en magasin pour mieux qualifier et proposer des offres ciblées aux consommateurs
  • être complémentaire avec l'e-commerce et non concurrent avec des stratégies web-to-store

 Il a en particulier deux fonctionnalités particulièrement utiles, il est capable de localiser sur base d'un identifiant unique tout smartphone ayant ouvert sa connectivité Bluetooth Low Energy et pour ceux ayant téléchargé l'application du magasin / de la marque, il peut proposer des offres ciblées en push sur son smartphone même si son application n'a pas été ouverte.

Application Bealder

Bealder associe son iBeacon avec un logiciel permettant de visualiser les flux de visiteurs et d'associer des promos notamment.

L'intérêt pour les points de vente est de pouvoir par exemple associer un email promotionnel avec un achat effectif en magasin, de provoquer de la vente additionnelle en magasin. Cette technologie est aussi utilisée par les musées pour pousser des informations sur les oeuvres vues par les visiteurs en fonction du lieu où ils se trouvent.

 

Coût 

Un iBeacon coûte environ 30 € plus un coût d'accès à une platforme SAAS pour suivre 

 

Assemblage par Bealder

Bealder les assemble en France afin d'éviter les longs délais d'approvisionnement venant d'Asie

Conclusion

 

Ce premier meetup IOT Lyon sur les objets connectés avec Holî et Bealder a été une vraie réussite. Les participants et les intervenants Grégoire Gérard et Jérôme Schonfeld de Holî et Benjamin Durand de Bealder ont eu de nombreux échanges à bâtons rompus sur toutes les problématiques rencontrées quand on monte une startup dans le domaine des objets connectés. Rives Numériques nous a aussi très bien accueilli.

 

Il y a une réelle ambition avec ce meetup de développer tout l'écosystème des objets connectés à Lyon, Rhône-Alpes et au-delà en partenariat avec tous les acteurs privés et publics.

 

La prochaine édition aura lieu à la rentrée.  Nous serons heureux de vous accueillir encore plus nombreux.

 

Dimitri Carbonnelle (Livosphere) et Vincent Bouvier (Stuffi.fr)

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.